Nous n'avons pas choisi de venir au monde, mais nous avons le droit de choisir où vivre l’éternité.

Blog

Comme un poisson hors de l’eau…

Que trouvons-nous le plus, de nos jours, des gens avides de reconnaissance et d’appréciation qui proviennent de leurs responsables – qui sont des hommes.

Alors que la vraie grâce de serviteurs est la reconnaissance des Cieux, ce qui vient, naturellement, lorsque Dieu accepte et aime «son Autel et son Sanctuaire.»

…L’ÉTERNEL a fait oublier en Sion les fêtes et le sabbat, et, dans Sa violente colère, Il a rejeté le roi et le sacrificateur. Le Seigneur a dédaigné son autel (offrande), repoussé son sanctuaire (service); Il a livré entre les mains de l’ennemi les murs des palais de Sion; les cris ont retenti dans la maison de l’ÉTERNEL, comme en un jour de fête. Lamentations 2:6-7

C’est une grande tragédie dans la vie de quelqu’un qui pense être serviteur, mais qui a eu son Sanctuaire (service) et son Autel (offrande) rejetés et haïs par Dieu, car ils serviront à l’homme ou à eux-mêmes, mais non à Dieu.

Même en étant qualifiés, aux yeux humains, ils ne fructifient pas, parce que tout ce qui est fait de façon relâchée par Dieu est maudit et n’a aucun succès!

Jusqu’au jour et l’heure où ce “serviteur” se sent comme un poisson hors de l’eau, parmi nous et alors, il part pour faire sa propre volonté!

Évêque Guaracy Santos
Collaboration: Évêque Guaracy Santos

Participez! Laissez vos commentaires sur ce post

Savez-vous que vous pouvez également recevoir des articles de mon blog par e-mail? Remplissez ci-dessous: