Nous n'avons pas choisi de venir au monde, mais nous avons le droit de choisir où vivre l’éternité.

Blog

L’épée de Pierre

Pierre a été l’un des principaux disciples de Jésus. Il a eu la foi et le courage d’abandonner les filets de pêche et d’entrer dans l’école de pêche des âmes. Je ne sais pas qui ou ce qui l’a conduit à acquérir, plus tard, une épée pour continuer dans l’école de la foi.

Je ne pense pas que, dans un premier temps, il ait échangé les filets pour une épée. Je crois, oui, qu’au fil des jours, se rendant compte que le SEIGNEUR et les autres disciples n’étaient «pas protégés» des malfaiteurs, Pierre a dû adhérer à l’idée donner une sur-protection au SEIGNEUR avec une arme de défense physique.

C’est la situation de beaucoup aujourd’hui. Ils croient en l’apport de la Parole, mais, en quelque sorte, ils veulent appuyer leur confiance en quelque chose de plus physique…

Ce qui nous appelle réellement l’attention est le fait que le SEIGNEUR ne l’a pas désapprouvé. Il ne l’a pas fait pour enseigner tous les autres disciples. Cette arme a brisé l’épée de Pierre en deux parties: une partie de la foi était en Jésus et l’autre était dans l’épée.

Beaucoup de ceux qui ont mis la main à la charrue ont agi de la même façon: ils confient au soutien de l’Autel, mais veulent s’assurer avec des biens matériels.

L’épée de Pierre n’était pas un péché, mais elle est devenue un piège pour sa foi. Il a montré au diable sa foi divisée et, par conséquent, sa faiblesse spirituelle. La preuve en est, lorsqu’il a conseillé Jésus de ne pas monter à Jérusalem; lorsqu’il a refusé d’admettre qu’il nierait le SEIGNEUR; et, pour fin, lorsqu’il a renié Le connaître, à trois reprises, avant que le coq chante.

La foi c’est oui, oui, non, non. Ou l’on confie ou l’on ne confie pas. Pierre confiait avec méfiance… Heureusement, ce Pierre est mort et est ressuscité des morts, par la résurrection du SEIGNEUR et est devenu le grand apôtre. Mais, il n’était pas nécessaire, qu’il porte toute sa vie, le souvenir du chant de ce coq.

L’histoire raconte que lorsque Pierre écoutait le chant du coq, il courait et allait chercher un coin pour pleurer.

Évêque Edir Macedo
Évêque Edir Macedo

Participez! Laissez vos commentaires sur ce post

Savez-vous que vous pouvez également recevoir des articles de mon blog par e-mail? Remplissez ci-dessous: