Nous n'avons pas choisi de venir au monde, mais nous avons le droit de choisir où vivre l’éternité.

Blog

Qui marchera pour Nous?

J’entendis la voix du Seigneur, disant: Qui enverrai-Je, et qui marchera pour Nous? Je répondis: Me voici, envoie-moi. Esaïe 6:8

Le serviteur de Dieu est lui-même le sacrifice, à l’exemple du Fils de Dieu. Comme Abraham fut envers Dieu, ainsi sont ceux qui répondent à l’appel et obéissent à l’appel: qui marchera pour Nous?

Si sauver une seule âme de l’enfer suffirait pour que Dieu envoie Son fils Unique dans le Monde, imaginez en sauver des millions, tout au long de l’histoire de l’humanité. Le Plan du salut des âmes a obligé le Tout-Puissant à renoncer à Son Fils Unique pour Le sacrifier jusqu’au sang.

Cette détermination Divine désigne le modèle du serviteur que le SEIGNEUR attend de ceux qui veulent sauver des âmes de l’enfer. S’Il a sacrifié jusqu’au sang pour me sauver, j’imagine que je dois sacrifier, de même, si je veux vraiment délivrer la vie des autres de l’enfer.

Celui qui marche en pleurant, quand il porte la semence, revient avec allégresse, quand il porte ses gerbes. Psaumes 126:6

La recherche des facilités d’un serviteur pour servir le Seigneur se transforme en une énorme difficulté pour le développement du travail. D’un autre côté, ses difficultés dans l’accomplissement de son service se transformeront en facilité dans la continuité de son travail. Paradoxalement, c’est exactement ce que l’on voit dans notre ministère.

Nous ne pouvons pas aller vers le Père par le Fils, conduit par le Saint-Esprit sans le sacrifice du renoncement de la vie dans ce monde, au complet. Comme le serviteur du Très-Haut se dispose à dire “me voici”, sans renoncer aux rêves et aux projets personnels de la vie en elle-même? Comment quelqu’un se propose à Le servir et, en même temps, pense à en tirer profit?

L’Œuvre de Dieu n’a jamais été, n’est pas et ne sera jamais l’exercice d’une profession ou d’un mode de vie pour vous et pour votre famille. En raison de l’absence de cette conscience, beaucoup d’appelés ont été écartés au long de leur parcours.
Le vrai serviteur est consommé par le service du SEIGNEUR tout au long de sa vie.

L’Esprit du Seigneur, l’Éternel, est sur moi, car l’Éternel m’a oint pour porter de bonnes nouvelles aux malheureux; Il m’a envoyé pour guérir ceux qui ont le cœur brisé, pour proclamer aux captifs la liberté, et aux prisonniers la délivrance; pour publier une année de grâce de l’Éternel, et un jour de vengeance de notre Dieu; pour consoler tous les affligés. Esaïe 61:1-2

Comme Jean-Baptiste, qui a vécu un court moment dans le désert et de là est sorti vers la mort;

Comme le Seigneur Jésus qui a également vécu un court moment avant de mourir sur le Calvaire;

Comme tous les vrais prophètes et les apôtres du passé, il en est ainsi avec les autres serviteurs du présent.

En tant que serviteurs, ils n’avaient pas de temps pour profiter de la vie comme le roi Salomon.

Malheureusement, la plupart de ceux qui se présentent avec un «me voici», a l’intention de tirer profit de l’office du prophète, pour vivre comme roi et non avec un dévouement total à la mission du Tout-puissant. Pour cette raison, beaucoup ont abandonné, déserté et même se sont suicidés.

L’Œuvre du Très-Haut n’est pas une bonne idée qu’on enlace, bien moins une aventure. “Me voici” implique le renoncement de vivre pour soi-même dans ce monde. C’est notre tout pour le TOUT DE DIEU: sacrifice total.

Évêque Edir Macedo
Évêque Edir Macedo

Participez! Laissez vos commentaires sur ce post

Savez-vous que vous pouvez également recevoir des articles de mon blog par e-mail? Remplissez ci-dessous: