Nous n'avons pas choisi de venir au monde, mais nous avons le droit de choisir où vivre l’éternité.

Blog

Lorsque Dieu appelle…

Ce ne fut pas Abraham qui a appelé Dieu, mais Dieu qui a appelé Abraham.
Ce ne fut pas Moïse qui a appelé Dieu, mais Dieu qui appelé Moïse.
Ce ne fut pas Gédéon qui a appelé Dieu, mais Dieu qui appelé Gédéon.
David était au pâturage, derrière les brebis et fut appelé.

Il en fut de même avec les disciples et cela arrive, aujourd’hui, avec les élus de Dieu.

Dieu n’appelle que celui qui croit, seul celui qui va Lui obéir.

Comment savoir si Dieu nous a appelés? Il n’y a pas d’explication, c’est quelque chose de personnel, dans nos entrailles.
Simplement, la personne croit et est prête à obéir. Tout celui qui n’a pas été élu par Dieu ne comprend pas ce langage, parce qu’il n’a pas été révélé.

Lorsque Jésus appelle, Il n’explique pas pourquoi, Il donne simplement l’appel. C’est ainsi que Jésus appela les disciples.
Lorsqu’Il appelle, il est impossible de dire «non», la personne sacrifie avec plaisir, en raison de la certitude, qui existe en elle.

Dieu ne demande rien que nous ne puissions donner, mais la personne demande: «Comment avoir la certitude que Dieu m’a appelé?». Lorsqu’Il appelle, Il ne donne pas de place au moindre doute.

Tout celui qui n’a pas encore été appelé et souhaiterait être appelé, doit alors le vouloir, au plus profond de l’âme et être disposé comme l’était Abraham.

Bien que la personne soit perdue, sombre dans les problèmes ou ne sait pas quoi faire, même ainsi, lorsque Dieu l’appelle, c’est pour la transformer.

Lorsque Dieu nous demande quelque chose, notre intérieur revendique de faire ce qui a été demandé.

Abraham a vécu dans un pays de prostitution, de paganisme et de perdition. Et, de nos jours, c’est bien pire qu’à l’époque.

Seuls ceux, qui entendent la Voix de Dieu, sont en mesure de faire le sacrifice total, c’est le tout pour le tout. Si la personne fait la moitié ou 99%, c’est parce qu’elle a entendu la voix du sentiment et non la Voix de Dieu.

Lorsqu’on entend la Voix de Dieu, peu importe l’opinion d’autrui. Il n’y a pas de place au doute. C’est, strictement, entre la personne et Dieu.

C’est la foi rationnelle, qui est impliquée avec la raison, parce que Dieu ne parle qu’à la raison.

Le principe du choix de Dieu est la fidélité.

Évêque Edir Macedo
Évêque Edir Macedo

Participez! Laissez vos commentaires sur ce post

Savez-vous que vous pouvez également recevoir des articles de mon blog par e-mail? Remplissez ci-dessous: