Nous n'avons pas choisi de venir au monde, mais nous avons le droit de choisir où vivre l’éternité.

Blog

Le plus grand des dieux

Dans les langues sémites, telles que l’hébreu, le mot «Baal» désigne le plus grand, le propriétaire, le seigneur, la tête et en Hébreu moderne, cela signifie aussi mari.

Ainsi, nous pouvons comprendre que le défi d’Élie n’était pas juste envers un faux dieu, une idole parmi d’autres, car Baal était le plus grand des dieux, la tête, l’alpha dominant, à qui on offrait les plus grands sacrifices. Baal était considéré comme le supérieur parmi toutes les idoles de l’époque.

Donc, de ce point de vue, le défi d’Élie devient encore plus pertinent, car il y avait un culte à Baal bien organisé avec les prêtresses.

Mais Elie, n’étant qu’un, a défié le «plus grand» (Baal), en disant: «Si l’Éternel (Elohim – le Dieu Auquel toutes choses se soumettent, voici la racine d’Elohim) est Dieu, allez après Lui» (1 Rois 18:21)

La réponse est alors venue en l’absence de la réponse d’une idole, qui n’était pas dieu, mais le Seigneur répondit par le feu (l’élément présent dans tous les sacrifices, parce que lorsque le feu est apparu du rien, sans que l’homme l’eusse allumé, c’était parce que quelque chose de surnaturel était en train d’arriver), prouvant qu’Il était, oui, Dieu, le Vrai Souverain, Le plus Grand.

Cette Campagne dans la foi d’Élie est également, aujourd’hui, un défi, le Plus Grand, le Souverain Dieu d’Israël fera descendre le feu dans la vie de ceux, qui rejettent les Baalim (les majorités) de ce monde pour confier leur vie au Seigneur de toutes choses.

Que Dieu vous bénisse!

Évêque Aroldo Martins
Collaboration: Évêque Aroldo Martins

Participez! Laissez vos commentaires sur ce post

Savez-vous que vous pouvez également recevoir des articles de mon blog par e-mail? Remplissez ci-dessous: