Nous n'avons pas choisi de venir au monde, mais nous avons le droit de choisir où vivre l’éternité.

Blog

Nous avons déjà conquis beaucoup de victoires. Cependant, aucune d’entre elles n’a été précédée de joie. Au contraire, comme une femme, qui ressent des douleurs avant l’accouchement, il en fut ainsi pour nous. 

Par ailleurs: plus grande et plus expressive était la conquête, plus grand et plus inquiétant était le son des trompettes du mal.

Le bruit assourdissant des menaces infernales se produit précisément pour refroidir la certitude de la victoire et, par conséquent, essayez de neutraliser la foi dans le succès.

Satan sait qu’il n’y a aucun moyen d’empêcher l’accomplissement des Promesses. Il peut même les retarder avec la permission de Son Auteur. Que cela soit, par le temps déterminé par Dieu, le manque de confiance ou de persévérance des fidèles, je ne sais pas. Ce que je sais, c’est que les conquêtes de la foi sont toujours précédées par les rugissements furieux de l’enfer.

Il est évident que le bruit lui-même n’a aucun effet. Sauf lorsqu’on lui donne de l’attention et on permet l’entrée de la peur. 

La peur génère le doute et le doute peut neutraliser la puissance de la foi. C’est l’une des tactiques de l’enfer pour retarder ou tenter d’empêcher l’accomplissement de la Promesse.

Nous devons être vigilants et attentifs aux bruits, aux menaces, enfin, à un quelconque signe démoniaque pour réagir de manière positive. Autrement dit, plutôt que de se lamenter, de se plaindre ou de confesser n’importe quelle parole de doute, au contraire, demeurez fermes, en rendant grâce à Dieu, parce que la victoire est proche.

Évêque Edir Macedo
Évêque Edir Macedo

Participez! Laissez vos commentaires sur ce post

Savez-vous que vous pouvez également recevoir des articles de mon blog par e-mail? Remplissez ci-dessous: