Nous n'avons pas choisi de venir au monde, mais nous avons le droit de choisir où vivre l’éternité.

Blog

La première brebis

Bonjour, Mme. Cris!

En écoutant la Parole Amie de l’Évêque Macedo, au sujet de l’offrande d’Abel, une parole me venait toujours à l’esprit: “la première brebis”. Il a tellement plu à Dieu avec le don de la première brebis, que j’ai voulu connaître «son importance», pour que je puisse aussi faire la même chose qu’Abel. Puis, je me suis souvenue d’une famille, qui va à l’Universelle de Nazareth, dont le père était un berger, je suis allée le voir et je partage avec vous, les informations qu’il m’a données.

La première brebis est celle qui donne naissance à tout le troupeau, elle l’engendre, l’alimente de son lait, l’élève, le conduit. Un pasteur, qui a la première brebis, bien apprivoisée, n’a pas de problème à faire paître le troupeau, il la conduit et elle mène tout le reste. Le troupeau suit la première brebis.

Si nous prenons une petite brebis, il n’y a pas beaucoup de perte, car elle n’a encore rien à offrir, elle n’a pas de chair, n’a pas de graisse, n’a pas de laine, elle ne peut pas procréer.

Tandis que la première brebis, non! Elle a beaucoup de chair, beaucoup de graisse, beaucoup de laine, beaucoup de lait, elle a la possibilité de continuer à générer et d’augmenter son troupeau, sans parler que, si on la retire, tout le reste du troupeau est perdu, parce qu’il se sent confus, sans référence.

C’est très fort, n’est-ce pas?

Avec tendresse,
Josi

 

Collaboration: Cristiane Cardoso

Évêque Edir Macedo
Évêque Edir Macedo

Participez! Laissez vos commentaires sur ce post

Savez-vous que vous pouvez également recevoir des articles de mon blog par e-mail? Remplissez ci-dessous: